Qui suis-je ?

La créatrice

Passionnée de bijoux et de mode depuis l'enfance, j'ai commencé ma carrière de "fashion lover" dans la boîte à bijoux de ma grand-mère -avec parfois des looks approximatifs-, avant de la poursuivre dans les grands malls de fast-fashion étant ado -team Stan Smith, Jean Zara, doudoune Creeks-... En 2015, je regarde "Cowspiracy" et "The True Cost" et je m'informe sur les dommages écologiques que l'industrie de la mode et du cuir provoquent... Après le choc j'ai revu ma copie en terme de consommation. J'ai arrêté la viande et la fast fashion... et entamé une reconversion professionnelle avec la ferme intention de quitter la pub, mon métier initial (directrice artistique dans les agences de publicité ndlr) pour monter ma propre marque de bijoux, promouvoir les alternatives au cuir animal et la production locale en petites quantités.

Matcha Paris est née en 2016, avec la volonté de revenir à une forme de création pure mais aussi d'inscrire la marque dans la mouvance des créateurs qui œuvrent à transformer profondément le secteur de la mode, en valorisant la fabrication française et en utilisant des matières écoresponsables et éthiques. Être acteur du changement est aujourd'hui primordial pour moi en tant que consommatrice mais aussi en tant que marque.

Je choisis mes matières premières soigneusement en m'assurant qu'elles sont éthiques tant sur la matière en elle-même mais aussi sur les conditions de travail des gens qui la fabriquent.

Les bijoux Matcha sont en matières organiques :
- l'alter-cuir de liège et le Piñatex
- le pin issu de forêts européennes gérées durablement

- le bambou acheté sous forme de chutes à un menuisier français

L'alter-cuir de liège est fabriqué au Portugal à partir d’écorces d’arbres décortiquées (pas besoin de couper l’arbre) tous les neuf ans.
Ce procédé unique permet à l’arbre de libérer 30 % d’oxygène en plus. L'alter-cuir de liège a un toucher doux, il est résistant à l’humidité,
antibactérien, hypoallergénique et très léger.

Le Piñatex est fait à partir de fibres cellulaires extraites de feuilles d’ananas (qui partent habituellement au rebus lors de la cueillette). C’est une façon de valoriser les déchets et de créer un revenu d’appoint pour les agriculteurs lors de la récolte.

Ces deux matières offrent la possibilité de créer des bijoux uniques,
et représentent des alternatives remarquables au cuir animal.

Depuis peu, j'ai intégré le laiton -sans plomb- doré à l’or fin dans mes collections. La majorité du laiton
utilisé vient de Grèce et est doré à Paris. Il y a quelques pièces de laiton qui proviennent de Turquie et d'Israël dans la collection. Je dessine les bijoux

à la main et les fabrique dans mon atelier à Paris.

KIS_6597.jpg

Quoi ?

POURQUOI ?

Comprendre la démarche
carter-yocham-6Z8aM0UTklk-unsplash.jpg

Il était très important pour moi de créer une marque de qualité,

soucieuse de l'environnement et sans cruauté envers les animaux, qui s'inscrit dans une volonté d'améliorer nos habitudes de consommation, notamment concernant le cuir animal. En effet, Alors que les médias ne cessent de parler de pollution automobile, de pétrole, aucun média ne parle de la pollution suite à la production de cuir.

Préférer porter du cuir végan plutôt que du cuir animal est avant tout un choix écologique. L’élevage industriel actuel est une catastrophe pour notre environnement :

  • Il représente à lui-seul 18% des émissions de CO2 au niveau mondial (c’est plus que l’industrie des transports avions-bateaux-voitures confondus)

  • C’est la première cause de déforestation et, de fait, d’extinction des espèces, car il faut de l’espace pour cultiver les céréales qui servent à nourrir le bétail.

  • C’est également la première cause de pollution des océans et de ces zones appelées en anglais dead zones, où plus rien ne vit à cause du manque d’oxygène.

  • En outre, 80% du cuir produit mondialement provient de pays qui utilisent encore le chrome dans les tanneries, une autre catastrophe pour l’environnement et pour les travailleurs au contact d’une matière si toxique.
    Et enfin, bien sûr, on ne tue aucun animal.

    Vous pouvez trouver plus d'informations sur ce sujet dans le documentaire édifiant produit par (le beau) Leonardo Di Caprio "Cowspiracy".

Merci !
KIS_6701.jpg

AVEC QUI ?

Mon acolyte : Monsieur Patate

Monsieur Patate est un petit bouledogue sauvé à neuf ans de la SPA.

Il cherchait une panier confortable pour la retraite et personne ne voulait

de lui à cause de son grand âge. Il a largement contribué à la naissance

de la marque ainsi qu'aux recherches graphiques menées

pour mettre au point les premières pièces... en apportant son soutien : principalement moral.

Il aime les courgettes, les clémentines et les bains.

Si vous aussi vous voulez sauver un Patate, adressez-vous

au Rescue Boule, une association qui se charge de faire adopter

les patates qui ont grand besoin d'une deuxième vie.

www.rescueboule.com

Madame P

FRAIS DE PORT RÉDUITS